Arielle de THAL

Aller voir son compte facebook
Aller voir son compte facebook

Historienne des religions, Arielle s’est spécialisée dans l’ésotérisme, la sorcellerie, les traditions primordiales et le surnaturel. Son mémoire pour l’Université de Columbia, intitulé : «Prédictions Apocalyptiques dans les Religions Primordiales », est devenu une référence dans son domaine. Elle situe en 2012 la fin d’un grand cycle de 26 000 ans, avec l’arrivée de nouvelles énergies cosmiques et un changement de configuration de la planète. Une renaissance après le chaos. Ordo ab chao : l’ordre nait du chaos.

Bien qu’estimant que les religions sont arrivées à leur déclin inévitable, elle a gardé un lien étroit avec son cousin germain, Stanislas, exorciste proche du Vatican, qui a introduit Arielle dans l’« Enfer », la bibliothèque secrète où sont gardés tous les documents dangereux pour l’emprise des religions, des textes qui libéreraient les hommes des mensonges de l’Eglise, et leur rendrait leurs pouvoirs confisqués à la naissance.

Arielle  a grandi entre des propriétés de famille au charme un peu décati et des ambassades dans le monde entier. Son père ambassadeur, Hector de Thal a entraîné sa famille à travers le monde, Egypte, Roumanie, Russie, Inde, Asie, une diversité de cultures  qui a éveillé très jeune chez Arielle une curiosité insatiable pour les choses étranges.  Sa mère Klara s’est éclipsée alors qu’Arielle était à peine adolescente, depuis son père n’a plus jamais prononcé son nom. Magnifique, vénéneuse, d’origine princière transylvanienne, Klara Von Debretsy reste un mystère pour sa fille, qui découvrira au cours du livre un étrange lien entre elle et Charles Hiéronimus Plantard, le chef de l’ORV… et son père lui révèlera la ténébreuse mais véritable histoire de Klara, de son enfance à sa disparition.

Arielle porte en elle un autre fantôme, son amour disparu, Sam Mac Lachlan. Elle ne parvient pas à croire à sa mort, il l’accompagne dans ses rêves et lui envoie des signes.

Son secret : elle a vécu enfant une expérience qui s’apparente à celles des « enlèvements », ses souvenirs ont ressurgi brutalement, mais d’une façon incomplète, elle est intimement persuadée qu’elle a été en contact avec des êtres venus d’ailleurs qui lui ont transmis un savoir qu’elle retrouvera le moment venu.

Son hobby : Arielle garde toujours avec elle ses cartes divinatoires, « l’oracle de Belline ». Quant elle se pose une question, elle la pose aux cartes, et reçoit sa réponse. Ainsi la verrons-nous régulièrement sortir son jeu, et la symbolique nous donnera une indication ou une ambiance… Ce jeu est strictement personnel, il ne doit être manipulé que par une seule personne qui imprègne les cartes de son magnétisme. D’ailleurs ces cartes ne la quittent pas, elles sont en permanence dans son sac, enfermées dans un sachet de velours violet. Ce qui excite à la fois la curiosité et l’envie de Dante, qui pour rien au monde ne lui demanderait de lui tirer les cartes et pourtant aimerait tellement qu’elle le fasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*